ACCÈS AU LAC DES TROIS MONTAGNES: CONTACTS

Lundi au vendredi midi: (819) 686-3016

Vendredi midi au dimanche: (819) 429-1462

IMPORTANT, veuillez lire attentivement les modalités en cliquant sur le lien suivant:

Politique gestion accès lac des Trois-Montagnes


ACTUALITÉS / ACTIVITÉS

Pour connaître toutes les actualités, nouvelles et activités qui se déroulent dans la municipalité, veuillez consulter les documents suivants:

Info municipale 2017

Programmation loisirs

Détour Culturel


 

SPECTACLE DES SOEURS BOULAY

VENTE DE BILLETS EN LIGNE pour le spectacle des Sœurs Boulay le 26 août 2017, à 19h, faisant partie de la programmation du Détour Culturel de La Conception.

https://lepointdevente.com/billets/detourculturel

Municipalité de La Conception présente Détour culturel 2017: Les Soeurs Boulay – 26 août 2017 – Terrain de balle Charles-Auguste Labelle, La Conception, QC


COMMUNIQUÉS DE LA MUNICIPALITÉ

Nous vous souhaitons, chers citoyens, chères citoyennes, un été des plus merveilleux!

Nous demeurons à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et accueillir vos commentaires. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Voici nos coordonnées: CONTACTS 

Résultats de recherche d'images pour « soleil png »


INVITATION À TOUS LES CONCEPTIONNOIS

VENDREDI, 18 AOÛT 2017

logo-gdg-environnement-150x150moustique4

Vous avez des questions concernant le traitement des insectes piqueurs?

Contactez la ligne Info-Moustique: 1-844 840-8700 ou infomoustique@gdg.ca

Urbanisme et environnement

Journées de l’environnement

Chers citoyens et citoyennes,

Vous êtes cordialement invités à venir prendre part aux journées de l’environnement qui se dérouleront les 21 et 27 mai prochain.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour connaître tous les détails: Journées de l’environnement

Espérant vous voir en grand nombre!

Environnement

Politique relative aux usages et au contrôle des accès publics du lac des Trois Montagnes

Politique

Dépliant

Ligne INFO-MOUSTIQUES

Vous avez des questions concernant le traitement des insectes piqueurs?

Contactez la ligne Info-Moustique: 1-844-840-8700 ou infomoustique@gdg.ca


La gestion des matières résiduelles, j’y vois!!!

Consultez le dépliant sur les matières résiduelles en cliquant sur le lien ci-dessou :

www.municipalite.laconception.qc.ca/images/stories/Dépliant Matières résiduelles.pdf


À la municipalité de La Concepton, on recyle!

mise-oeuvre

À la municipalité de La Concepton, on recyle!

Face aux enjeux environnementaux qui nous touchent aujourd’hui, il devient un devoir d’agir. Chaque industries, commerces et institutions (ICI) doivent s’y mettre afin de faire une différence. La municipalité de La Conception a donc décidé de prendre action avec le programme de Recy-Québec « Ici, on recycle! ». Ce programme vise à « reconnaître les établissements ICI qui mettent en place une gestion responsable de leurs matières résiduelles.» Il existe trois niveaux à ce programme et la Municipalité est déjà au deuxième niveau, « mise en oeuvre ». Ce niveau « [reconnaît] les ICI ayant mis en place des mesures de 3RV et réalisées des activités d’information et de sensibilisation et à les guider vers l’optimisation de leur performance de mise en valeur des matières résiduelles.  »


L’impact des couches jetables

Les couches jetables

Low Section of a Baby (12-18 Months) --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Low Section of a Baby (12-18 Months) — Image by © Royalty-Free/Corbis

Les actions qui peuvent être posées afin de réduire notre impact sur l’environnement sont nombreuses. Ceci est encore plus vrai lorsqu’on regarde la quantité de déchets que nous produisons. Parmi les grands pollueurs en importance dans les dépotoirs, les couches jetables arrivent en troisième suite aux journaux et aux contenants de boisson et d’aliments.

La troisième position

Selon Environnement Canada, c’est entre 5000 et 7000 changements de couches qu’un bébé aura besoin durant ses 2 premières années. Au pays, ceci représente une quantité de plus de quatre millions de couches jetées par jour pour un total d’environ 250 000 tonnes par an. Au Québec, c’est 60 000 tonnes par année. Ces couches prendront de 200 à 500 ans avant de se dégrader. En plus des déchets ainsi produits, la production de couche jetable nécessite beaucoup d’eau, d’arbres et de pétrole.
De plus, plusieurs produits sont utilisés afin de rendre la couche jetable plus absorbante. On y trouve  des lotions qui pourraient être allergènes et causer de l’érythème. Aussi, des traces de dioxines sont générées par le blanchiment au chlore et se retrouvent dans la couche. C’est donc la santé de votre bébé qui peut alors être affectée. Certes, les couches jetables sont bien pratiques et efficaces, mais cela a un prix!

La couche lavable

mp900399151L’alternative est de se tourner vers les couches lavables. Au total, la production et l’utilisation de ces dernières sont plus écologiques et moins dispendieuses. On ne parle pas ici des couches utilisées anciennement puisque les modèles ont grandement évolué. Ce sont des couches généralement conçues pour durer 2 ans et demi et l’utilisation de matériaux tels que le velcro les rend plus performantes.
Le seul inconvénient réside dans la gestion de celles-ci puisqu’il faut les laver et les ranger. Pour diminuer encore plus votre emprunte, optez pour la corde à linge plutôt que pour la sécheuse. Ainsi, changer vos couches jetables pour des couches lavables est un geste qui aura des répercussions positives considérables sur l’environnement. C’est un excellent moyen de s’inscrire dans la logique des 3 RV puisqu’il réduit les échets à la source.

Où les trouver (liste non exhaustive)

Fait sur mesure

Sources

Environnement Canada
Maman pour la vie
Mother-ease – Information sur l’érythème fessier
Protégez-vous (vous devez acheter le dossier pour y avoir accès)
ConsoGlobe
Famille et Aînés Québec
Rapport sur les couches lavables au Québec

Insecticide et fongicide

Végétaux, nuisances et traitements

mp900434015Nos plantes sont souvent victimes des champignons et des insectes. Afin de contrer ces indésirables, de nombreux insecticides et fongicides ont été mis en marché. Cependant, ils sont parfois dommageables pour l’ensemble de la biodiversité. Afin de réduire notre empreinte écologique, il est important d’utiliser des produits écologiques. Ces derniers sont tout aussi efficaces, mais moins nocifs pour l’environnement en plus d’être moins couteux.
Voici quelques exemples de produits que vous pouvez préparer dans votre cuisine :
  • Le bicarbonate de soude est un excellent fongicide puisque la poudre vient bloquer les spores par où respire les champignons.
  • Le savon à vaisselle élimine la mince couche vitale de gras qui protège les insectes et les tue.
  • L’huile de dormance est un mélange d’huile végétale, de savon à vaisselle et d’eau qui forme un insecticide efficace. L’ajout de bicarbonate de soude renforce son pouvoir fongique.
* Selon l’article 4.2 du règlement concernant l’interdiction d’utilisation des fertilisants et des pesticides, « l’utilisation de l’huile de dormance est permise à des fins préventives sur les arbres fruitiers et à des fins curatives sur les autres arbres. »
Vous trouverez ces mêmes informations et biens plus sur les sites suivants :
Environnement Canada

La vie en vert, Télé-Québec

Jardin botanique de Montréal


Plantes indigènes et riveraines autorisées pour la revégétalisation de la rive

Trouver les bonnes espèces!

mp900387078De nombreuses espèces de plantes peuvent servir à l’aménagement de votre bande riveraine, mais vous devez vous assurer que celles-ci sont indigènes. Vous trouverez dans le règlement de zonage No 14-2006 tableau 14.1 à 14.6 la liste des plantes indigènes et riveraines autorisées pour la revégétalisation de la rive. Ces 6 tableaux couvrent les arbres, arbustes, herbes, herbes – fougères, herbes graminées et cypéracées ainsi que les plantes grimpantes – muret.

Si une espèce ne figure pas dans cette liste, vérifiez auprès de la Flore laurentienne afin de vous assurer que l’espèce est indigène. On entend par « plantes indigènes » toutes plantes qui poussent naturellement dans une région. La Flore laurentienne est l’ouvrage la plus complète en matière de descritption et d’identification des plantes qui poussent naturellement au Québec. Après l’avoir identifiée, assurez-vous qu’un professionnel en botanique ou en biologie l’approuve et la recommande.

flore_laurentienne_1995Économisez!!!

N’oubliez pas que vos plantes peuvent être remboursées de 25$ sur une facture de 50$ par le programme de remboursement des vététaux indigènes. (pour les détails cliquez sur le lien)

Pour d’autres informations concernant les bandes riveraines, consultez la « Protection des rives » dans la section « Urbanisme et environnement » de l’onglet Services municipaux.


Visitez aussi :

Organisme de bassin versant

Réseau environnemental

Producteur de plantes indigènes sauvages


L’avenir du compost

De l’enfouissement au recyclage

Selon le dernier bilan de la gestion des matières résiduelles au Québec, près de 3,000,000 de tonnes de matières résiduelles sont générées (récupérées et éliminées) annuellement par le secteur résidentiel. L’objectif du gouvernement est d’atteindre un taux de récupération de 60 % dans les municipalités alors que le taux réel de récupération dans le secteur résidentiel n’était que de 32 % en 2006.

phoca_thumb_l_14%20aot%202008%20030Le taux de récupération 2010-2011 de la municipalité de la Conception est de 32 %. Ainsi, sur 782 tonnes produites, 530 tonnes ont été enfouies et 252 tonnes ont été recyclées. Pour cette période, la gestion des matières résiduelles a coûté 192 671 $ pour l’enfouissement et seulement 1091 $ pour la récupération. Il est évident que la collecte du recyclage est bien meilleur maserait donc avantageux de réduire les matières enfouies en les détournant vers le centre de tri.

Le cas des matières organiques putrescibles

Ce sont les matières organiques qui prennent le plus d’espace dans nos poubelles. Recy-Québec estime qu’elles en constituent en moyenne 44 %. Au Québec, c’est 1,3 million de tonnes de matières organiques résidentielles qui pourraient être détournées des sites d’enfouissement. Le compostage est une forme de valorisation que la Loi sur la qualité de l’environnement (lqe) définit comme étant « toute opération visant par le réemploi, le recyclage, le compostage, la régénération ou par toute autre action qui ne constitue pas de l’élimination, à obtenir à partir de matières résiduelles des éléments ou des produits utiles ou de l’énergie. » (Ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs (MDDEP), 2011)
Lorsque les matières compostables se décomposent dans les dépotoirs, ils produisent des biogaz par manque d’oxygène. Les principaux gaz sont le fameux Carbon Footprintdioxyde de carbone (CO2), mais aussi le méthane (CH4) dont les effets sur les changements climatiques sont 21 fois plus élevés. Dans son plan d’action sur la gestion des matières résiduelles 2011-2015, le gouvernement donne le détail sur ces gaz :
« Selon un rapport de l’agence américaine de protection de l’environnement, une hausse du taux de recyclage et de compostage des matières résiduelles municipales de 32,5 % à 50 % équivaudrait, aux États-Unis, à une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 70 à 80 Mt en équivalent CO2. On constate qu’une gestion durable des matières résiduelles joue un rôle fort important dans la protection du climat. Rappelons que le Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques prévoit une réduction de 14,6 Mt en équivalent CO2 en 2012 pour l’ensemble du Québec. » (MDDEP, 2011)
Quelles mesures prendre?
mp900315598Face à un tel bilan, le gouvernement projette d’inclure dans son plan d’action l’interdiction d’éliminer la matière organique putrescible. Ce n’est pas une mince affaire et c’est pourquoi il compte aussi consacrer « trois millions de dollars à des activités d’information et de sensibilisation au cours des cinq prochaines années, y compris un million de dollars qui seront consacrés au financement de projets d’éducation, de sensibilisation et d’éducation du public à la réduction à la source et au réemploi. » (MDDEP, 2011)
mp900437208Pour arriver à faire notre part, le compostage communautaire et à domicile est fortement encouragé. Il vous est possible de commander des bacs à composter à la municipalité sur lesquels s’applique le remboursement de la taxe verte. On peut aussi retrouver des plans qui permettent de fabriquer soi-même son bac à compost. Si composter vous semble impossible, peut-être avez-vous un voisin qui serait prêt à composter vos matières putrescibles à votre place? À cela s’ajoute l’herbicyclage qui consiste à seulement laisser l’herbe coupée sur le gazon où elle pourra retourner ses nutriments au sol tel un engrais naturel. C’est aussi le cas des feuilles mortes lors de l’automne.
On doit se rappeler que le règlement numéro 06-220 article 3.2 concernant l’interdiction d’utilisation des fertilisants et des pesticides stipule que « dans une bande de quinze (15) mètres à partir de la ligne naturelle des hautes eaux, l’application de fertilisant organique est aussi interdite. » On doit comprendre que le compostage est inclus dans cet article. Finalement, on doit se souvenir que le meilleur déchet est celui qui n’existe pas! Devenez éco-citoyen et suivez la loi des 3RV soit de réduire, de réutiliser, de recycler, et de valoriser.

Pour plus d’information

Train de vie durable – Le compostage domestique

Recy-Québec – Fiches techniques sur les matières organiques

Politique québécoise de gestion des matières résiduellesPlan d’action  2011-2015

Environnement Canada

Nova Envirocom – Guide sur le compostage domestique

Construire son propre composteur

Fondation David Suzuki – Information sur les changements climatiques


Économie d’eau une maison à la fois !

recycle

ubv

Source: Environnement Canada

L’eau est une richesse innégalable qu’on se doit de protéger qu’elle coule dans nos rivières ou dans nos robinets. C’est en parallèle avec 50 autres villes qui débutent dès ce printemps que la Municipalité de la Conception s’associe à l’entreprise Solutions écofitt afin de fournir aux citoyens et citoyennes l’équipement nécessaire à la réalisation d’économies d’eau à la maison. À titre d’exemple, la toilette Flaperless n’utilise seulement que 4,8 litres d’eau par chasse d’eau tirée. De nombreuses trousses sont aussi disponibles afin de réduire le gaspillage à la maison.

Visitez le site d’écofitt afin de découvrir leurs nombreux produits qui vous permettront d’économiser sur l’eau, mais aussi sur votre facture d’électricité : https://solutionsecofitt.ca/

***Notez que vous devez passer votre commande auprès de la municipalité afin de profiter des prix spéciaux accordés dans le cadre du programme d’économie d’eau. De plus, les articles bleus s’inscrivent dans le programme de remboursement de la taxe verte (voir détail).


mp900433143Afin d’en connaître davantage sur la consommation d’eau et sur les moyens de l’économiser, consultez les sites suivants :


LE CONTENU DU BAC NOIR RÉVÈLE TOUTE SA RICHESSE

bacnoirLa Municipalité de La Conception invite tout ses citoyens à poser de petits gestes concrets à chaque jour pour réduire la quantité de matières résiduelles contenues dans le bac noir et qui sont acheminées vers les sites d’enfouissement. Ces actions toutes simples à appliquer sont, dans l’ordre : la réduction à la source, la réutilisation, le recyclage et la valorisation. Également, et à lui seul, le compostage domestique permet de réduire de plus de 30% le contenu de ce bac.

Il est important de se rappeler qu’il est toujours plus dispendieux d’enfouir les déchets que de recycler ou de donner une seconde vie à nos matières dont nous voulons nous départir. Chaque geste en ce sens assure également la continuité de l’industrie du recyclage qui en dépend et une plus grande préservation de nos ressources naturelles. Le compostage et l’herbicyclage, pour leur part, permettent de conserver sur place, de l’engrais qui peut être très utile pour tous travaux de jardinage.

Depuis 2008, des changements importants ont été apportés aux services pour le ramassage de nos matières résiduelles, principalement celui concernant la collecte des gros rebuts. Plusieurs matières, dont les matériaux de construction, ne sont plus ramassées lors de cette collecte et les citoyens doivent les acheminer eux-mêmes vers un site de dépôt de matériaux secs. Ce changement de cap a pour but de détourner du site d’enfouissement, une plus grande quantité de matières résiduelles et ainsi augmenter leur réutilisation, leur revalorisation ou leur recyclage.

recyclageLe constat des résidents du territoire de la MRC des Laurentides en 2008 souligne que sur les 22 000 tonnes de matières résiduelles générées pendant 1 an, 16 000 tonnes ont été enfouies. De cette quantité enfouie, 80% de ces matières, soit 12 000 tonnes, auraient pu être détournées du site d’enfouissement.

Alors que l’espace dans les sites d’enfouissement est limité et qu’actuellement la quantité de déchets qui y sont acheminés ne cesse d’augmenter, nous vous invitons à prendre connaissance de l’ensemble des services offerts pour la gestion de vos matières résiduelles sur la ligne interactive du : www.traindeviedurable.com. Ce site peut également vous informer sur le compostage domestique, sur l’herbicyclage et sur les façons de se départir le plus adéquatement possible des matières dont vous voulez disposer.